- Paramètres:
Page
Normal
Plain layout without fancy styles
Font
Normal
Large fonts
Very large fonts
Colour
Normal
Restful colour scheme
Light text on a dark background
לימוד תורה
Skip to top of page

Vayigach 5771

« Et maintenant, ne soyez pas tristes, ne soyez pas en colère contre vous-même de m’avoir vendu ici car c’est pour la susbistance que D. m’a envoyé devant vous »
Berechit (45,5)

La paracha de la semaine nous raconte le dévoilement de Yossef devant ses frères.
Puis Yossef demande à ses frères de ramener toute la famille en Egypte. Yaaqov et tous les siens descendront donc en Egypte.

Dans le verset en entête, on remarque que par le mérite de Yossef, par son ascension sociale, toute la famille de Yaaqov va être accueillie et nourrie en Egypte.

Lorsque Yossef se dévoile, il ménage ses frères. Il tente de les calmer (verset en entête). Il semble que Yossef veuille expliquer à ses frères qu’ils ne sont pas responsables de ce qui s’est passé (la vente).

Ainsi, Abrabanel, Sforno, le Ribach, expliquent que les frères ne sont que des catalyseurs. Les frères sont un instrument dans la main de D. pour faire descendre la famille en Egypte.
Les frères sont de simples exécutants, et Abrabanel de préciser qu’aucune punition n’est mentionnée dans la Torah.
En fait, les frères ont juste décidé de haïr Yossef, le reste des évènements se serait produit « à l’insu de leur plein gré ».

D’autres commentateurs, comme l’auteur su Aqéda, analysent l’évènement différemment. Les frères sont responsables, ils ont tort.
Les frères ont vendu Yossef, mais le mot « ici » (verset en entête), marque l’opposition. Tout se passe comme si Yossef dit « vous m’avez vendu », mais D. a fait que je suis « ICI ».
Vous m’avez fait du mal, vous êtes responsable, mais D. m’a sauvé.

De la même façon, on peut dire « MAINTENANT, ne soyez pas triste », mais dans quelque temps, vous aurez des raisons de l’être (escalvage en Egypte).

Chabbat Chalom
Stéphane Haim COHEN, www.limud.net
D’après Hagot beparachiot Hatorah