- Paramètres:
Page
Normal
Plain layout without fancy styles
Font
Normal
Large fonts
Very large fonts
Colour
Normal
Restful colour scheme
Light text on a dark background
לימוד תורה
Skip to top of page

Chemot 5771

« D. dit à Moshé : maintenant tu vas voir ce que Je vais faire à Pharaon… »
Chemot (6,1)

La Paracha CHEMOT, est comme son nom l'indique la première du livre de CHEMOT. Littéralement, CHEMOT = "noms", mais on a pris l'habitude d'appeler le 2è livre de la Torah "l'Exode", en référence au thème principal, la sortie d'Egypte.

La paracha de la semaine commence par nous présenter la dégradation de la situation des Bné Israel en Egypte. De la position d'invités privilégiés du temps où Yossef était vice-roi d'Egypte, les Bné Israel sont à présent des esclaves.

Moshé est choisi pour libérer les Bné Israel. A la fin de paracha, Moshé est déjà perçu comme le chef des Bné Israel. Pharaon veut donc étouffer la révolte et donc décide d’imposer des mesures encore plus terrible sur les esclaves. Toujours plus de travail donc toujours moins de temps pour penser.

Moshé ne comprend donc pas. D. lui a parlé, Moshé est le chef choisi pour libérer le peuple, et à cause de son intervention auprès de Pharaon, le peuple souffre encore plus.

Moshé se plaint donc devant D. : « Pourquoi as-tu fait du mal à ce peuple ? Pourquoi m’as-tu choisi ? … » (Chemot 5,22).
D. répond donc (dernier verset de la paracha) : « D. dit à Moshé : maintenant tu vas voir ce que Je vais faire à Pharaon… » Chemot (6,1).

La guemara Sanhédrine 111a nous rapporte une histoire.

Rabbi Eleazar fils de Rabbi Yossé dit : Une fois, je me suis rendu à Alexandrie en Egypte. Un vieil egyptien m’a raconté : viens voir ce que mes ancêtres ont fait aux tiens.
Mes ancêtres ont noyé les tiens, il les ont tués par le glaive, ils s’en sont servis comme des briques (à la place des briques, on prenait des bébés des Bné Israel).

Et c’est à cause de cela que Moshé s’est plaint à D., Moshé regrette d’avoir été envoyé.

La guemara Sanhédrine apporte la réponse de D. : « dommage qu’on ne trouve plus des hommes comme les Pères (Avraham, Ytsh’aq, Yaaqov). » Eux, ils ne se sont pas révoltés même s’ils n’ont pas vu les promesses divines se réaliser. En revanche, Moshé, n’accepte pas, il se plaint, et D. lui répond : « D. dit à Moshé : maintenant tu vas voir ce que Je vais faire à Pharaon… » Chemot (6,1).

Ce qui peut sembler une réponse rassurante est en fait une punition pour Moshé. En effet, le mot « maintenant » est en plus dans le verset.
La guemara Sanhédrine 111a fait donc la dracha suivante :
Maintenant, tu vas voir ce que Je vais faire à Pharaon, mais tu ne verras pas les miracles que Je ferais dans la guerre des 31 rois (l’entrée dans la Terre d’Israel).

Les commentateurs nous font remarquer que la Torah a donné une autre raison à la non entrée de Moshé en Israel : l’épisode des Eaux de la querelle (Mé Mériva).
Alors pourquoi donne-t-on ici une autre raison ?

Le Maharcha explique qu’ici la punition à l’encontre de Moshé n’a pas été énoncée sous forme d’un serment, en revanche, pour Mé Mériva, c’était un serment.
Alors qu’ici, la prière peut annuler le décret divin, pour Mé Mériva, ce n’était pas possible.

Chabbat Chalom
Stéphane Haim COHEN, www.limud.net
D’après Guemara Sanhédrine 111a edtions Sotenschtein.