- Paramètres:
Page
Normal
Plain layout without fancy styles
Font
Normal
Large fonts
Very large fonts
Colour
Normal
Restful colour scheme
Light text on a dark background
לימוד תורה
Skip to top of page

REE 5771

"Vois, j’ai mis devant vous aujourd’hui la bénédiction et la malédiction."
(DEVARIM 11,26)
« Tu prélèveras la dime [Assere Teassere] sur toute récolte … » (Devarim 14,22)

Cette semaine, nous lisons la Paracha Réé, comme dans la plupart des parachyot du dernier livre de la Torah, Moshé donne ses recommandations aux Bné Israel, avant que le peuple entre en Israel.

Le verset en entête qui présente l’obligation de prélever la dîme sur les récoltes a été largement interprétée. En effet, il y une répétition : « Assere teassere » Prélever, tu prélèveras la dîme.

La guemara Roch Hachana 8a nous explique que le mot « prélever » est répété pour nous faire comprendre qu’il faut appliquer la même loi pour les prélèvements sur les céréales, et ceux sur les animaux.

La Torah m’expose donc une loi sociale pour m’apprendre à ne pas être matérialiste. Je dois apprendre à me séparer d’une partie de mes richesses au profit de ceux qui en ont besoin.

Et si on ne comprend pas tout seul qu’il faut donner, Rabbi Yo’hanane, explique dans la guemara Taanit 9a une autre lecture de la répétition du verset en entête. « Assere bichvil che Titeacher » = « Prélève, pour que tu t’enrichisses ». La tsedaqa protège la fortune, de même que le sel permet de conserver la viande !

« Donner ou ne pas donner ?» telle est la question, à laquelle nous devons répondre « Donner ».

Nous disposons du libre arbitre : La bénédiction et la malédiction sont devant nous (verset en entête). Et nous devons nous éduquer, pour comprendre que nous devons donner.

En théorie, nous n’avons même pas besoin d’entendre les paroles réconfortantes de Rabbi Yo’hanane. Je ne dois pas donner pour protéger ma richesse. Je dois donner parce que c’est bien. Mais comme l’homme confond souvent l’être et l’avoir… alors Rabbi Yo’hanane rassure celui qui a peur de donner. Donner protège.

Chabbat Chalom
Stéphane Haim COHEN, www.limud.net

D’après Torah Temima – Paracha Réé