- Paramètres:
Page
Normal
Plain layout without fancy styles
Font
Normal
Large fonts
Very large fonts
Colour
Normal
Restful colour scheme
Light text on a dark background
לימוד תורה
Skip to top of page

ROCH HACHANA 5772

Merci de prier pour la Refoua Chelema de Rina Bat Yael, ainsi que pour tous les malades.

Cette semaine, nous vivrons Roch Hachana : mercredi soir, jeudi et vendredi. Nous enchaînerons, sans transition avec Chabbat Chouva, où nous lirons la paracha Aazinou.

Merci de prier pour la Refoua Chelema de Rina Bat Yael, ainsi que pour tous les malades.

Cette semaine, nous vivrons Roch Hachana : mercredi soir, jeudi et vendredi. Nous enchaînerons, sans transition avec Chabbat Chouva, où nous lirons la paracha Aazinou.

Roch Hachana est le début de l'année, mais ce n'est pas un simple anniversaire, c'est le moment où D. juge toute l'humanité. La soirée est marquée par un seder, nous mangeons des symboles, que l’on associe à de bonnes choses pour l’année à venir : une année douce comme la pomme trempée dans le miel, …

Voici ce que je dirai probablement à mes enfants, lors du début de repas.
A Roch Hachana on souhaite des bénédictions, on demande de la richesse matérielle, spirituelle…
Chaque fois que l’on mange un symbole, on fait une demande à D.

Mais qu’est-ce qu’une bénédiction ? Qu’est-ce qu’un bienfait divin ?

Pour comprendre la bénédiction, je vais m’intéresser à la malédiction… Et une fois que je saurai ce qu’est une malédiction, une bénédiction, ce sera le contraire.

Il y a près de 2 semaines nous avons lu la paracha Ki Tavo, effrayante par ses 98 malédictions. Le dénominateur commun de la plupart des versets de ce chapitre 28 du livre de Devarim est clair : la malédiction c’est faire des efforts, travailler, et ne pas récolter le fruit de son labeur.
« … tu bâtiras une maison, et tu ne t'y installeras point; tu planteras une vigne, et tu n'en auras point la primeur » (Devarim 28,30)
« Le fruit de ton sol, tout ton labeur, sera dévoré par un peuple à toi inconnu …» (Devarim 28,33)
« Tu auras confié à ton champ de nombreuses semences; mince sera ta récolte, car la sauterelle la dévorera.» (Devarim 28,38)

On fait des efforts, et le fruit du travail part en fumée… c’est cela la malédiction.

La bénédiction, c’est le contraire : je fais des efforts, et je profite du fruit de mon labeur.
C’est ce que l’on demander à Roch Hachana. Je dois être prêt à me casser la tête pour comprendre un problème difficile, et j’y parviens. Je travaille dur, et cela marche.
L’effort est la condition sine qua non de la bénédiction. Effort spirituel et effort matériel.

CHANA TOVA
Chabbat Chalom
Ketiva Va’Hatima Tova
Stéphane Haim COHEN, www.limud.net