- Paramètres:
Page
Normal
Plain layout without fancy styles
Font
Normal
Large fonts
Very large fonts
Colour
Normal
Restful colour scheme
Light text on a dark background
לימוד תורה
Skip to top of page

KI TISSA 5770

« Puis Je retirerai Ma paume, et tu verras Mon dos, mais Ma Face ne sera pas vue » CHEMOT (33,22).

La Paracha Ki Tissa est marquée par l'épisode du veau d'or et sa conséquence : la destruction des premières Tables de la Loi.
En effet, Moshé a reçu les Tables de Loi, et à la fin des 40 jours, D. lui dit de descendre car le peuple s’est corrompu.
D. veut détruire le peuple, alors Moshé supplie, implore le Créateur. D. pardonne. C’est un moment de grande proximité entre Moshé et le Créateur.
Comme on le voit dans le verset en entête, D. se dévoile à Moshé.

A propos du verset en entête, je tiens à vous présenter un nouvel extrait des 13 articles de foi du Rambam.

Le Rambam est l’auteur, entre autres, d’un commentaire sur les 6 livres de la Michna, (le concentré de la Loi Orale qui a été compilé par Rabbi Yehouda Hanassi).

Les introductions du Rambam sont fondamentales. D’ailleurs, les éditions « Mossad Harav Kook » ont sorti un volume (n°18) consacré aux introductions du Rambam sur : les michnayots, le chapitre ‘Heleq, les pirké Avot. Ce livre reprend les introductions, et présente des annotations apportées par le Rav Morde’hay Dov Rabinovitz.

A la fin de son introduction au Pereq ‘Heleq, le Rambam énonce les 13 fondements de notre religion. Ce sont les 13 articles de foi, que l’on chante dans Ygdal, dans un grand nombre de communautés, à la fin de l’office du vendredi soir.

Le pereq ‘heleq, est le 10è chapitre du traité de Sanhédrine et commence par « Tout Israel a une part au monde futur… ».

Dans cette introduction, le Rambam explique ce que représente et surtout ce que n’est pas le monde futur.
C’est une introduction fondamentale, qu’il faut lire et relire, pour tenter de comprendre quel est le but de l’homme sur terre.

Le troisième des 13 fondements est :
S’enlever de la tête que D. puisse être matériel pou avoir un corps. Il n’a pas de corps, et n’est pas une force dans un autre corps.
D. est purement spirituel. Il n’a aucun rapport avec quelque chose de matériel…

Dès qu’on est dans le cadre du matériel on est fini, délimité. Il y a un début et une fin.
D. n’est donc pas matériel.

C’est un concept fondamental, mais difficile à concevoir. Tellement difficile, que dans notre paracha, les Bné Israel ont voulu créer une divinité physique : le veau d’or.

Le Rambam précise donc qu’il y a de nombreux passages de la Torah que l’on ne doit pas prendre au sens propre.
D. a-t-Il une paume (verset en entête). D. a-t-Il une face ou un dos ? Evidemment, non !

D. n’est pas matériel.

Le Rambam nous explique donc que la Torah utilise des métaphores … La Torah a parlé comme le langage des hommes pour nous faire comprendre des idées, qu’on ne peut appréhender qu’avec nos mots et nos concepts.

Tout le but de la Torah est de nous faire découvrir le Créateur : par la pratique des commandements de D., et par l’étude de Sa Loi, je peux réussir à me développer et à le découvrir.

CHABBAT CHALOM

Stéphane Haim COHEN

D’après :
Introduction au Pereq ‘Heleq, le Rambam
Editions « Mossad Harav Kook »volume (n°18), annotations du Rav Morde’hay Dov Rabinovitz