- Paramètres:
Page
Normal
Plain layout without fancy styles
Font
Normal
Large fonts
Very large fonts
Colour
Normal
Restful colour scheme
Light text on a dark background
לימוד תורה
Skip to top of page

MICHPATIM 5769

« Si un homme ouvre un puits ou creuse un puits et ne le couvre pas, et tombent là bas un boeuf ou un âne. Le propriétaire du puits paiera … »
Chemot 21, 33-34

La Paracha Michpatim présente essentiellement des mitswot « sociales » qui régissent les relations entre l’homme et son prochain.
De la même façon que les 10 paroles (les 10 commandements, dans la Paracha précédente, YITRO) proviennent du Mont Sinaï, lieu de La Révélation, les lois sociales sont aussi issues du Mont Sinaï (Rachi).

Le verset en entête, présente un dommage que l’on peut causer à son prochain, et bien évidemment, qu’il faut réparer.

YTRO 5769

« Souviens toi du jour du Chabbat pour le sanctifier.»
Chemot (20,8).

Cette semaine nous vivons le but de la sortie d’Egypte, le Don de la Torah. Mais ce n’est pas seulement le but de la sortie d’Egypte, c’est le but de l’humanité. D. a créé le monde pour la Torah. Par la Torah, nous connaissons Sa volonté, et nous nous rapprochons de Lui.

D., dans notre paracha, se révèle donc aux Bné Israel et donne Son message intemporel. C’est la Torah qui va constituer le réel ciment du peuple.

Lors de la révélation, les Bné Israel écoutent les 10 paroles (traduits incorrectement souvent par les 10 commandements).

La 4è de ces paroles est citée dans le verset en entête :
Il est écrit « souviens-toi du jour chabbat », mais les Bné Israel ont entendu simultanément « garde le jour du chabbat » (Devarim 5,12).

BECHALA’H 5769

« Et ce sera, le 6è jour, ils prépareront ce qu’ils auront apporté, et ce sera le double que ce qu’ils auront ramassé chaque jour.»
Chemot (16,5).

Après la sortie d’Egypte, nous vivons cette semaine la traversée de la Mer des Joncs.

C'est dans la Paracha Bechala'h que Pharaon regrette d'avoir laissé sortir les Bné Israel d'Egypte. Il les poursuit donc avec son armée, jusqu'à la Mer des Joncs. La mer s'ouvre, les Bné Israel passent à pieds secs, les égyptiens les suivent et sont engloutis. La fin de la paracha présente la manne qui tombe chaque jour de la semaine, sauf le chabbat.

La guemara Betsa est le traité qui traite de Yom Tov, les jours de fêtes (comme le premier et le dernier jour de Pessa’h ou de Soucot, Chavouot ou Roch Achana).

BO 5769


« Il [l’agneau pascal] sera pour vous en dépôt jusqu’au 14è jour de ce mois [nissan] ; ils l’égorgeront toute la communauté de l’assemblée d’Israel vers le soir»
Chemot (12,6).

La paracha BO nous raconte les trois dernières plaies (les sauterelles, l’obscurité et la mort des premiers nés) ainsi, que la suite logique, la sortie d’Egypte.
C'est aussi dans cette paracha la première fois où les Bné Israel, en tant que peuple, reçoivent des commandements divins (Mitswot).

Dans le chapitre 12, la Torah nous donne les bases de notre calendrier. Puis on trouve les commandements qui sont liés à Pessa’h : l’agneau à sacrifier (au Beth Hamiqdach), la matsa, les herbes amères…

VAERA 5769

« C’est pourquoi dis aux Bné Israel : Je suis D., Je vous ferai sortir de sous les fardeaux de l’Egypte ….»
Chemot (6,6).

La paracha de la semaine expose le début du processus de la libération des Bné Israel d’Egypte.
Ainsi, dans Vaera nous trouvons les sept premières plaies (sur 10) qui ont frappé les Egyptiens, avant la fin de l’esclavage des Bné Israel.

CHEMOT 5769

« D. parla à Moshé à Midian [un lieu] : Vas, retourne en Egypte car sont morts tous les gens qui demandaient ton âme (souhaitaient ta mort)»
CHEMOT (4,19).

La Paracha CHEMOT, est comme son nom l'indique la première du livre de CHEMOT. Littéralement, CHEMOT = "noms", mais la traduction française a pris l'habitude d'appeler le 2è livre de la Torah "l'Exode", en référence au thème principal, la sortie d'Egypte.

La paracha de la semaine commence par nous présenter la dégradation de la situation des Bné Israel en Egypte. De la position d'invités privilégiés du temps où Yossef était vice-roi d'Egypte, les Bné Israel sont à présent des esclaves.

VAYE’HI 5769

« Il attache à la vigne son ânon, et au cep [de la vigne] le fils de son ânesse ; il lave dans le vin son vêtement, et dans le sang des raisins sa tunique. Ses yeux sont rouges à cause du vin, et ses dents blanches à cause du lait.»
Berechit (49,11-12).

La paracha de la semaine conclut le livre de Béréchit. Le peuple des enfants d’Israel (Yaaqov) est à présent une entité à part entière, bien que résidant en Egypte.
Yaaqov, le troisième patriarche bénit, dans notre paracha, ses enfants, les 12 tribus, avant de rejoindre le monde de la Vérité.

VAYIGACH 5769

« A tous il [Yossef] donna pour chacun des tenus de rechange ; et à Binyamine il donna 300 chekels d’argent et cinq tenues de rechange »
Berechit (45,22).

La paracha de la semaine nous raconte le dévoilement de Yossef devant ses frères.
Puis Yossef demande à ses frères de ramener toute la famille en Egypte. Yaaqov et tous les siens descendront donc en Egypte.

Lorsque Yossef renvoie ses frères chercher la famille, il les comblent de présent.

MIQETS 5769

« Il dit à ses frères : Mon argent m’a été rendu, et le voici dans mon sac. Leurs coeurs défaillirent. Ils tremblèrent chacun vers son frère en disant : Qu’est-ce que D. nous a fait ?»
Berechit (42,8).

La paracha de la semaine nous raconte l'ascension surnaturelle de Yossef dans la société égyptienne. Il était dans une obscure prison à la fin de la paracha Vayechev (Chabbat dernier), et voici qu'il va devenir vice-roi d'Egypte.

VAYECHEV 5769

« Elle [Tamar] enleva ses vêtements de veuvage de sur elle, elle se couvrit d’un voile, s’en enveloppa, et s’assit au carrefour qui est sur le chemin de Timna. Car elle avait vu que Chélah avait grandi et qu’elle ne lui avait pas été donnée comme femme.»
Berechit (38,14).