- Paramètres:
Page
Normal
Plain layout without fancy styles
Font
Normal
Large fonts
Very large fonts
Colour
Normal
Restful colour scheme
Light text on a dark background
לימוד תורה
Skip to top of page

QORA’H 5771

" Ils descendirent, eux et tout ce qui leur appartenait, vivants dans la tombe ; la terre les couvrit et ils furent perdus du sein de la communauté ."
(BEMIDBAR 16,33)

La Paracha de la semaine expose la révolte de Qora'h et de ses acolytes. Qora'h revendique le poste de Cohen Gadol (Grand Prêtre). Il reproche à Moshé d'avoir injustement nommé Aaron, son frère, comme Cohen Gadol.
Ils se révoltent donc contre l'autorité de Moshé et par voie de conséquence contre D.
Ces révoltés finiront engloutis par la terre. (verset en entête)

Le dernier chapitre de la guemara Sanhédrine, le Péreq ‘Heleq, présente tous ceux qui ont le droit au monde futur, et ceux qui n’y ont pas le droit.

Selon le Rambam, le monde futur exposé dans ce chapitre, est le monde des âmes, après la mort.
La guemara Sanhédrine 109b nous explique que l’assemblée de Qora'h n’a pas de part au monde futur.

Mais que signifie le monde futur ?

" Ils descendirent, eux et tout ce qui leur appartenait, vivants dans la tombe ; la terre les couvrit et ils furent perdus du sein de la communauté ."
(BEMIDBAR 16,33)

La Paracha de la semaine expose la révolte de Qora'h et de ses acolytes. Qora'h revendique le poste de Cohen Gadol (Grand Prêtre). Il reproche à Moshé d'avoir injustement nommé Aaron, son frère, comme Cohen Gadol.
Ils se révoltent donc contre l'autorité de Moshé et par voie de conséquence contre D.
Ces révoltés finiront engloutis par la terre. (verset en entête)

Le dernier chapitre de la guemara Sanhédrine, le Péreq ‘Heleq, présente tous ceux qui ont le droit au monde futur, et ceux qui n’y ont pas le droit.

Selon le Rambam, le monde futur exposé dans ce chapitre, est le monde des âmes, après la mort.
La guemara Sanhédrine 109b nous explique que l’assemblée de Qora'h n’a pas de part au monde futur.

Mais que signifie le monde futur ?

Le Rambam est l’auteur, entre autres, d’un commentaire sur les 6 livres de la Michna, (le concentré de la Loi Orale qui a été compilé par Rabbi Yehouda Hanassi).

Les introductions du Rambam sont fondamentales. D’ailleurs, les éditions « Mossad Harav Kook » ont sorti un volume (n°18) consacré aux introductions du Rambam sur : les michnayots, le chapitre ‘Heleq, les pirké Avot. Ce livre reprend les introductions, et présente des annotations apportées par le Rav Morde’hay Dov Rabinovitz.

Dans cette introduction, le Rambam explique ce que représente et surtout ce que n’est pas le monde futur.
C’est une introduction fondamentale, qu’il faut lire et relire, pour tenter de comprendre quel est le but de l’homme sur terre.

Le Rambam présente donc sa vision du monde futur. Pour cela, il commence par présenter les idées reçues à ce sujet :

Un premier groupe de personnes pense que le monde futur est un jardin de délices, au sein duquel on mange, on boit, on ne se fatigue plus, les maisons sont faites de diamant, on nous y apporte des vins, et des mets merveilleux …
Ces personnes ne s’attachent qu’à l’aspect littéral des paroles de maîtres. Ils prennent le message au pied de la lettre, et ne cherchent pas à décoder leurs paroles.

Un second groupe, pensera que le monde futur, ce sont les temps messianiques. Un temps, où selon eux, nous serons tous des rois ! Selon eux, ce sera un temps où la terre fera sortir des vêtements déjà tissés, et du pain déjà cuit.
Encore une fois, ces personnes ne s’intéressent qu’à l’aspect littéral des paroles de nos maîtres.

Un troisième groupe pense que les temps futurs font référence à la future résurrection des morts.

Un 4è groupe pense que la récompense sera acquise dans ce monde ci. En appliquant la Torah, nous aurons la paix, le repos, la richesse, ….

Un 5è groupe fait le mix des 4 catégories précédentes.

Le Rambam, pour introduire son explication du monde futur, qui n’a pas de rapport avec ce que pensent les 5 groupes précédemment cités, nous donne une image.
Comment motive-t-on un enfant pour qu’il étudie ? on lui donne des bonbons !
Plus l’enfant grandit, plus les récompenses vont évoluer : des cadeaux, des vêtements, des honneurs …. Telles sont les récompenses que l’on doit promettre pour donner à l’enfant, à l’adolescent, à l’adulte, l’envie de progresser.

Le Rambam explique ensuite que les paroles de nos maîtres sont terriblement riches, et qu’il ne faut pas les réduire au sens littéral. Ces paroles sont souvent des phrases codées qui doivent nous permettre de découvrir, au prix d’efforts intellectuels, La Vérité.

Le Rambam nous explique ensuite que concevoir le monde futur est aussi facile qu’imaginer une couleur quand on est aveugle de naissance.
Néanmoins, il nous donne une piste : le plus grand plaisir est un plaisir intellectuel … comprendre / concevoir autant que faire se peut Le Créateur Béni soit-il.
C’est pourquoi celui qui a tenté, de son vivant, de se rapprocher du Créateur, à la fin de sa vie corporelle, connaîtra la proximité du Créateur.

CHABBAT CHALOM

Stéphane Haim COHEN

www.limud.net

D’après Introduction au Pereq ‘Heleq, Editions Mossad Harav Kook