- Paramètres:
Page
Normal
Plain layout without fancy styles
Font
Normal
Large fonts
Very large fonts
Colour
Normal
Restful colour scheme
Light text on a dark background
לימוד תורה
Skip to top of page

Migration, la paracha sur Google +

Je continue bli neder, à publier ce petit commentaire sur la page Limud de Google + : https://plus.google.com/b/100343828520043542792/100343828520043542792/posts

Vaye’hi 5772

« Yaaqov appela ses enfants, il dit : rassemblez-vous et je vous raconterai ce qui vous arrivera à la fin des temps»
Berechit (49, 1)

La paracha de la semaine conclut le livre de Béréchit. Le peuple des enfants d’Israel (Yaaqov) est à présent une entité à part entière, bien que résidant en Egypte.
Yaaqov, le troisième patriarche bénit, dans notre paracha, ses enfants, les 12 tribus, avant de rejoindre le monde de la Vérité.

La guemara Pessa’him 56a nous explique comment doit-on le lire le chema 2 fois par jour (jour et nuit).
Une brayta nous rapporte que Rabbi Meir dit qu’il ne faut pas s’interrompre entre le premier verset « Ecoute Israel, l’Eternel notre D., l’Eternel est un » (Devarim 6,4), et le verset suivant « Tu aimeras l’Eternel ton D. …. ».
Rabbi Yehouda dit que l’on marque un temps d’arrêt entre les 2 versets (Chema et Vehahavta), mais on ne doit pas dire le verset « Barou’h Chem Kevod … » entre les 2.

Miqet’s 5772

« Yossef avu Binyamine qui était avec eux [les frères] …»
Berechit (43,16)

La paracha de la semaine nous rapporte le triste épisode de la vente de Yossef par ses frères. Ces derniers étaient convaincus d’être dans le vrai. Ils avaient jugé Yossef, et l’avaient condamné.
Yehouda a une grande part de responsabilité dans cette vente. Reuven voulait venir sortir Yossef du puits dans lequel on l’avait jeté. Mais c’est Yehouda qui va proposer de vendre La paracha de la semaine nous raconte l'ascension surnaturelle de Yossef dans la société égyptienne. Il était dans une obscure prison à la fin de la paracha Vayechev (Chabbat dernier), et voici qu'il va devenir vice-roi d'Egypte.

Cette promotion sociale vient du fait que Yossef saura expliquer le rêve de Pharaon. En prison, déjà il avait expliqué le rêve du préposé au vin (Sar Hamachqim) de Pharaon.

A cause de la famine les frères de Yossef vont venir acheter de la nourriture, en Egypte. C’est Yossef qui va les accueillir … froidement. Yossef les reconnaît, mais eux pensent que Yossef n’est plus. Ils n’imaginent pas qu’ils font face à leur frère.

Vayichla’h 5772

« C’est pour cela que les enfants d’Israel ne mangeront pas le nerf sciatique … »
Berechit (32,33)

Au début de la Paracha Vayichla’h, Yaaqov se prépare à retrouver son frère Esaw. Rappelons la façon dont ils s’étaient séparés dans la paracha Toledot : Esaw voulait tuer son frère Yaaqov suite à l’épisode de la bénédiction d’Isaac.
Mais avant ceci, Yaaqov va affronter l’ange de Esaw. Yaaqov fait passer sa famille de l’autre côté du fleuve, mais lui retourne sur ses pas. Il reste donc seul, la nuit, sur une des rives du fleuve. C’est là qu’il va vaincre l’ange. Nos Maîtres ont expliqué que l’homme dont parle la Torah est en fait l’ange de Esaw.
L’ange frappera néanmoins Yaaqov à la hanche, et la Torah nous dit (verset en entête) que « C’est pour cela que les enfants d’Israel ne mangeront pas le nerf sciatique … »

Vayetse 5772

Le Ilouy Nichmat Yaaqov Cohen Ben 'Hayim

« Il [Lavane] dit : que te donnerai-je ? Yaaqov dit : Tu ne me donneras rien. Je vais de nouveau faire paître ton troupeau, je le garderai. Je vais passer dans tout ton bétail, … et ce sera mon salaire. »
Berechit (30, 31-32)

Le début de la Paracha Vayetse présente le départ de Yaaqov de Beer Sheva vers ‘Haran. Il fuit Esaw, et suit le conseil de ses parents : aller chez Lavane, le frère de sa mère, (à ‘Haran) afin d’épouser une de ses filles. Rappelons que Yaaqov voulait épouser Ra’hel, mais par la tromperie de Lavan, il se maria d’abord avec l’aînée à savoir Léa. C’est chez Lavane que naîtront les enfants de Yaaqov, les tribus d’Israel (sauf Binyamin).

Après avoir travaillé pour « payer » les épouses, qui sont les filles de Lavane, Yaaqov voudra travailler pour lui. Il propose donc un partage dans lequel il aura la propriété du bétail qui naîtra et qui sera « pointillé et tacheté parmi les chèvres et roux parmi les moutons » (Rashi sur le verset en entête).

En clair Yaaqov garde les troupeaux de Lavane, et il possèdera une partie des fruits (les naissances) de ces troupeaux.

‘Haye Sarah 5772

Le Ilouy Nichmat Yaaqov Cohen Ben Zahara
«Avraham lui [à Eliezer] répondit : Garde toi d’amener mon fils là bas »
Berechit 24,6

Le début de la paracha ‘Haye Sarah est consacré à l’achat du terrain de Ma’hpela par Avraham (il veut enterrer Sarah). Ce lieu, est celui où Adam et ‘Hava sont enterrés, et c’est aussi celui où reposent : Avraham et Sarah, Yts’haq et Rivka, Yaaqov et Léa.
Puis la paracha présente le passage où Avraham charge son serviteur, Eliezer, d’aller chercher une épouse pour son fils Yts’haq.

Le passage du « chidou’h » d’ Ytsh’aq occupe une large place dans la paracha de la semaine. En effet, la Torah raconte l’histoire en détail. D’abord l’ordre de mission, Avraham donne ses consignes à Eliezer pour ne pas se tromper sur le choix de l’épouse.
Puis Eliezer va chercher la future épouse Rivka. La Torah n’hésite à répéter le passage de la rencontre. La première fois c’est la prière d’ Eliezer, puis le « live » la rencontre près du puits. Enfin, c’est lorsqu’ Eliezer raconte la rencontre à la famille de Rivka.

Pourquoi tant de répétitions ?

Vayera 5772

Le Ilouy Nichmat Yaaqov Cohen Ben Zahara
«…Ils dirent [les anges] fais comme tu as dis »
Berechit 18,5

VAYERA est La Paracha qui nous raconte plusieurs moments clés de la vie d’Avraham :
- La visite des anges qui viennent annoncer que Sara aura un fils
- La négociation avec D. pour sauver les villes de Sodome et Gomorrhe
- Le sauvetage de Loth et la destruction de Sodome et Gomorrhe
- La rencontre avec Avimele’h
- Sarah qui enfante Yts’haq, la brith mila de Yts’haq
- Avraham qui doit renvoyer Ychmael
- L’ultime épreuve : la ligature de Yts’haq.

La guemara Baba Metsia page 86a et b commente la rencontre d’ Avraham avec les anges.

Lorsqu’ Avraham convie ses 3 invités, qui s’avéreront être des anges, à une collation, les anges acceptent immédiatement. Ainsi, au verset 18,5 de Berechit, on trouve : « fais comme tu as dis ».

LE’H LE’HA 5772

Le Ilouy Nichmat Yaaqov Cohen Ben Zahara
«… Il [Avraham] arma ses [hommes] entraînés [‘hani’hav], nés dans sa maison, [ils étaient] 318, et il poursuivit jusqu’à Dan»
Berechit 14,14

Avertissement : dans ce commentaire, j’ai repris une bonne partie du commentaire envoyé en 5769.

Après les échecs que les hommes ont générés depuis la création du monde (la faute de Adam et ‘Hava, la génération du déluge, celle de la Tour de Babel), un homme apparaît dans la Paracha de cette semaine. C’est un homme hors du commun, c’est Avraham (Nous l’appellerons ainsi, bien qu’au début de la paracha, il soit nommé Avram).

Dans cette paracha, au chapitre 14, Avraham doit faire la guerre contre 4 rois pour libérer Loth, son neveu. C’est la raison pour laquelle on lit, dans le verset en entête qu’il arma ses [hommes] entraînés …

NOA’H 5772

« D. a vu la terre, et voici elle s’était corrompue devant D. car toute chair avait perverti sa voie sur la terre.»
(BERECHIT 6.12)

Dans la paracha de la semaine, on vit deux épisodes où l’humanité s’est opposée à son Créateur.

A l’époque de Noa’h, l’humanité a fauté et a été complètement détruite par le déluge. A la fin de la paracha, c’est la génération qui a voulu se séparer de son Créateur en érigeant la Tour de Babel.

A l’époque de Noa’h, comme nous le dit le verset en entête la terre est corrompue. La Torah nous dit aussi : « Car la terre est remplie de violence..» Berechit (6,13). Les gens ne respectent plus la propriété d’autrui. Ils volent.

Dans la paracha qu’on lit cette semaine, il n’y a pas encore de notion de peuple juif, ou de peuple d’Israel. La guemara Sanhédrine 56a nous cite les lois qui concerne les Bné Noa’h : les non-juifs. Traditionnellement, nous savons que la Torah demande à l’humanité dans son ensemble l’application des 7 Lois Noa’hides :