- Paramètres:
Page
Normal
Plain layout without fancy styles
Font
Normal
Large fonts
Very large fonts
Colour
Normal
Restful colour scheme
Light text on a dark background
לימוד תורה
Skip to top of page

BO 5770

« C’est une nuit gardée [=chimourim] de D. pour les faire sortir du pays d’Egypte, cette nuit là de D., [une nuit] de protection [=chimourim] pour tous les enfants d’Israel pour leurs générations »
Chemot (12,42).

La paracha BO nous raconte les trois dernières plaies (les sauterelles, l’obscurité et la mort des premiers nés) ainsi, que la suite logique, la sortie d’Egypte.
C'est aussi dans cette paracha la première fois où les Bné Israel, en tant que peuple, reçoivent des commandements divins (Mitswot).

Dans la guemara Roch Hachana à la fin de la page 10 et au début de la page 11, on trouve le début de la discussion entre Rabbi Eliezer et Rabbi Yehouchoua à propos de la Création du monde.

Rabbi Eliezer dit que le monde a été créé au mois de Tichri [le mois où nous fêtons Roch Hachana].
Rabbi Yehouchoua dit : le monde a été créé au mois de Nissan [le mois où nous fêtons Pessa’h].

Au verso de la page 11 de cette même guemara, la discussion continue.

Rabbi Eliezer dit que la future délivrance viendra au mois de Tichri.
Rabbi Yehochoua dit que la future délivrance viendra au mois de Nissan. En effet, dans le verset en entête le mot chimourim est écrit 2 fois.

La première fois, on apprend que le 15 nissan est une date « réservée » par D. pour libérer les Bné Israel d’Egypte (Rachi sur le verset).

La seconde fois chimourim, évoque « une nuit de protection » pour les générations. C’est un moment attendu, là où on verra La Libération Future.
Cette libération viendra au moment où l’homme aura réalisé le but de La Création : au moment où il se sera accompli, au moment où il tendra vers la perfection.

Il convient de noter que le verset parle de nuit « protégée », mais les Tanaim parlent de mois de délivrance, cela élargit le laps de temps pendant lequel la délivrance arrivera.

Enfin, comme nous parlons de délivrance, je vous invite à lire comment Rambam décrit la période messianique : c’est essentiellement, la fin du joug des nations sur notre peuple.

En particulier, celui qui voudra étudier la Torah, pourra le faire sans soucis. Mais, si l’on veut mériter de voir cette délivrance… il faut commencer à étudier dès maintenant.

On ne réalise pas tous les progrès dont nous bénéficions de nos jours et qui n’existaient pas il y a 150 ans :
- grâce à l’électricité, on peut étudier la nuit
- grâce à l’impression et aux moyens de communications (ordinateur…) on peut consulter des milliers de livres de Torah.
- Combien de temps passait-on au 19è siècle pour se fournir en eau, en nourriture, pour laver le linge… et aujourd’hui, on ose dire que nous n’avons pas le temps d’étudier la Torah !

C’est par l’étude de la Torah, que l’on arrivera à connaître Le Créateur, et à répandre Sa Connaissance sur terre… ainsi, on hâtera la Libération !

CHABBAT CHALOM

Stéphane Haim COHEN

D’après Guemara Roch Hachana 11b,
Editions Sotenschtein