- Paramètres:
Page
Normal
Plain layout without fancy styles
Font
Normal
Large fonts
Very large fonts
Colour
Normal
Restful colour scheme
Light text on a dark background
לימוד תורה
Skip to top of page

BEAALOTE’HA 5770

" Deux hommes restèrent dans le camp…, Eldad et Medad prophétisent dans le camp"
(Bamidbar 11,26-27).
La paracha de la semaine commence par la présentation de la mitswa confiée à Aaron : l’allumage de la Menora, le chandelier à sept branches.
Puis, la paracha expose les lois de Pessa’h Cheni (le rattrapage de pessa’h), certains déplacements des Bné Israel dans le désert orchestrés par les colonnes de nuées le jour, et de feu la nuit.

Ensuite, nous assistons à une révolte d’une partie du peuple, qui demande de la viande à manger.
C’est aussi dans notre paracha où D. demande à Moshé de rassembler 70 anciens qui l’épauleront. C’est la base du Sanhédrine, que l’on trouvera plus tard dans l’enceinte du Beth Hamiqdach, le Temple à Jerusalem.

Lors de ce passage, la Torah présente Eldad et Medad, qui sont deux hommes, pour lesquels la Torah précise qu’ils sont restés dans le camp. (verset en entête)

La guemara Sanhédrine 17a explique ce verset :

Moshé devait sélectionner 70 hommes. Or il y a 12 tribus. Il fallait sélectionner 6 hommes par tribu (72 au total) puis en éliminer 2.
On a donc procédé à un tirage au sort.
Sur 70 papiers était écrit « Zaqen »= ancien, et 2 papiers étaient vierges.
Une première explication du verset en entête, est donc de dire que Eldad et Medad sont restés dans le camp, car ils n’ont pas voulu participer au tirage au sort.
Ils ont eu peur de tirer des papiers blancs, et ne se sont pas présentés.
Toutefois, la Torah nous explique qu’en fait ils auraient dû tirer un bon bulletin (« Ils étaient inscrits » Bamidbar 11,26).

La seconde explication proposée par la guemara, est plus élogieuse pour Eldad et Medad.
Rabbi Chim’one explique qu’Eldad et Medad ne se sentaient pas dignes de figurer parmi les 70 anciens. Ils ne se sont donc pas rendus à la convocation. Pour cela ils ont été récompensés : alors que les 70 anciens ont uniquement prophétisé lors de ce passage. En revanche Eldad et Medad ont continué à prophétiser.

Quelle était la prophétie d’Eldad et Medad, à laquelle la Torah fait allusion ?

La guemara nous donne 3 réponses :

- La plus connue, c’est que Moshé va mourir, et c’est Yehochoua qui fera entrer le peuple en Israel
- Rabbi Eliezer dit qu’ils prophétisaient sur l’événement qui allait se produire : l’arrivée des cailles.
- Rav Na’hman explique qu’ils prophétisaient sur la guerre de Gog et Magog à la fin des temps.

En fait les trois réponses sont des interprétations différentes du mot « bama’hané » = « dans le camp » (entête). Le camp peut faire référence au camp d’Israel, ou bien aux cailles qui entoureront le camp (bamidbar 11,32), ou bien l’armée de Gog (le camp).

Chabbat Chalom
Stéphane Haim COHEN, www.limud.net

D’après :
Guemara Sanhédrine 17a, editions Sotenschtein