- Paramètres:
Page
Normal
Plain layout without fancy styles
Font
Normal
Large fonts
Very large fonts
Colour
Normal
Restful colour scheme
Light text on a dark background
לימוד תורה
Skip to top of page

QORA’H 5770

" Ils descendirent, eux et tout ce qui leur apprtenait, vivants dans la tombe ; la terre les couvrit et ils furent perdus du sein de la communauté ."
(BEMIDBAR 16,33)

La Paracha de la semaine expose la révolte de Qora'h et de ses acolytes. Qora'h revendique le poste de Cohen Gadol (Grand Prêtre). Il reproche à Moshé d'avoir injustement nommé Aaron, son frère, comme Cohen Gadol.
Ils se révoltent donc contre l'autorité de Moshé et par voie de conséquence contre D.
Ces révoltés finiront engloutis par la terre. (verset en entête)

Le dernier chapitre de la guemara Sanhédrine, présente tous ceux qui ont le droit au monde futur, et ceux qui n’y ont pas le droit.

Selon le Rambam, le monde futur exposé dans ce chapitre, est le monde des âmes, après la mort. Le Ramban (avec un « n ») et d’autres commentateurs richonimes pensent que le monde futur exposé par les sages de la guemara fait référence au monde que l’on connaîtra après la résurrection des morts.

La guemara Sanhédrine 109b nous explique que l’assemblée de Qora'h n’a pas de part au monde futur.

En effet Rabbi Aquiva dit sur le verset en entête :
La terre les couvrit : ils perdent la vie dans ce monde ci.
Ils furent perdus du sein de la communauté : ils perdent leur part au monde futur.

Mais, tous les révoltés du début de la paracha n’ont pas péri.

Ainsi, la guemara Sanhédrine 109b nous explique que One Ben Pelete n’a pas fini comme Qora'h.
En effet, sa femme lui a dit : si Moshé gagne tu resteras un numéro 2, si Qora'h gagne, tu resteras un numéro 2 !
Elle décida donc d’enivrer son mari, afin qu’il s’endorme.
Elle savait que Qora'h et ses proches étaient des gens religieux. Lorsque son mari s’est endormi, elle se posta « tête nue » devant la tente.
Et oui, elle enleva son foulard, dévoila ses cheveux … les révoltés n’ont pas osé s’approcher… Il ne voulait voir une femme sans foulard !

En clair elle a commis une faute (se découvrir la tête) pour sauver son mari. Dans ce cas précis, fauter (en enlevant le foulard) était la bonne attitude.

Inversement, souvent en voulant faire de bonnes actions, on faute. Ce n’est pas parce que l’on croit que l’on fait une mitswa que tout est permis…
A titre d’exemple, ce n’est pas parce que je dis la vérité, que j’ai le droit de vexer quelqu’un !

Qora'h et son assemblée étaient persuadés d’être dans le vrai… ils se sont révoltés en pensant que c’était juste. La semaine dernière, les explorateurs eux aussi étaient sûrs d’agir pour le bien de tous !

La paracha nous remet les idées en place… en voulant faire de bonnes actions on peut parfois s’égarer, et inversement, en transgressant un interdit (la femme de One Ben Pelete), on peut accomplir la volonté de D.
La seule solution pour être dans le vrai est de bien faire fonctionner sa tête !

Chabbat Chalom
Stéphane Haim COHEN, www.limud.net

D’après :
Guemara Sanhédrine 109b, editions Sotenschtein